Inutile de vous présenter Stephen King, légende parmi les légendes de l’écriture. Il publie son premier roman en 1974 et devient rapidement célèbre pour ses contributions dans le domaine de l’horreur mais écrit également des livres relevant d’autres genres comme le fantastique, la fantasy, la science-fiction et le roman policier.

Photo de cottonbro sur Pexels – Montage de Céline sur Canva

Vous rêvez d’écrire comme Stephen King, maître incontesté de l’horreur ? Commencez par découvrir dix de ses conseils.

1 – Écrivez pour vous

Racontez l’histoire, oui, mais à vous-même ! Une fois que celle-ci est terminée, retirez tout ce qui ne fait pas partie de l’histoire. Vous la réécrivez ainsi pour les lecteurs.

2 – Rester fidèle à votre propre style

S’inspirer des meilleurs est ô combien tentant ! Nous le savons que trop bien. Mais une copie ne sera jamais aussi bonne que l’original. Gardez votre style, améliorez-le si vous en ressentez le besoin. Écrivez comme et pour vous.

3 – Écrire pour le plaisir

Si votre motivation est l’argent ou le succès, cela se ressent, donc votre travail ne pourra qu’être moins bien.

4 – Fermer la porte

Une façon d’indiquer au monde que vous êtes occupé et qu’il vous faut vous concentrer sur votre but. Si vous avez une famille aimante et qu’en conséquence elle est susceptible d’ouvrir la porte, fermez à clés (ça c’est le conseil de la rédaction et bien entendu, c’est une blague).

5 – Éliminer les distractions

“Il ne devrait pas y avoir de téléphone dans la salle où vous écrivez, encore moins de télévision ou de jeux vidéo prêts à vous distraire (…). La télévision pendant le travail est la dernière chose dont un auteur en herbe a besoin.” dit le King du thriller. Parce que vous lèverez toujours les yeux pour écouter cette petite dispute entre Brenda et Brendon, on vous connait.

Vous souhaitez appliquer ces conseils immédiatement ?Découvrez nos exercices d’écriture.

6 – Soigner l’introduction

Les premières lignes sont décisives dans la lecture d’un texte. Désormais vous savez quel passage peaufiner…

7 – Ne pas utiliser la forme passive

Un petit mot de Monsieur King ? “Les écrivains timides aiment les verbes passifs pour les mêmes raisons que les amoureux timides aiment les partenaires passifs. La voix passive est sans risque.” 

8 – Faire des paragraphes

Les paragraphes sont importants, autant sur le plan visuels que pour l’histoire, or une bonne compréhension de lecture permet de mieux apprécier l’histoire.

9 – Respecter des délais

Nos exercices vous invitent à travailler une heure. Stephen King conseille quant à lui de se donner trois mois pour le premier jet d’un roman.

10 – Laisser tomber les passages qui vous tiennent à cœur

Supprimez vos passages préférés, même lorsque cela brise votre cœur. Cette coupure permettra d’accélérer le rythme, et c’est ce que la plupart d’entre nous finit par avoir à faire.

Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire. Fermez votre porte et travaillez ! Écrivez en premier lieu pour vous et comme vous, puis pour nous en soignant l’introduction, en faisant de jolis paragraphes et en retirant vos passages favoris. Méthode garantie par le King de la littérature !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.